"Ephémères et diluviennes"...

ephemeres-7ab09

J’ai créé ce recueil de nouvelles très conceptuel entre juillet et septembre 2012, et il a été publié en ebook sous un autre nom de plume entre février 2013 et janvier 2018.

Les 9 nouvelles qui le composent sont à la fois très unitaires et très distinctes les unes des autres. Avec la pluie comme décor, et l’amour (sous diverses formes) comme moteur. De ce recueil émane une vraie cohérence "artistique", de par ses deux thèmes omniprésents d’une part, et de par le fait qu’il est imprégné de l’aura de ma muse Vanessa Paradis. En effet, très vite s’est imposé à moi cette évidence : la voix de Vanessa devait absolument susurrer en filigrane la présentation de mes textes à travers des citations artistiques extraites de son univers musical et cinématographique. Et le reportage sur sa vie, "La vraie vie de Vanessa Paradis", alors diffusé en seconde partie de soirée sur M6, me conforta dans mon choix et mon intention d’auteur.

C’est donc avec un immense plaisir que je donne une seconde vie à ces nouvelles en vous les présentant dans un nouvel écrin, en téléchargement gratuit sur Edition999 :

Éphémères et diluviennes

Éphémères et diluviennes "L'amour, ce sentiment auquel tout le monde aspire... Il peut surgir n'importe quand, n'importe où. Au détour d'une rue piétonne, d'une aire d'autoroute, dans une larme de houblon. Parfois, l'union de deux êtres donne même des fruits magnifiques. Mais il est rare que le bonheur subsiste sans aucun nuage..."

https://www.edition999.info

Quatrième de couverture :

L’amour, ce sentiment auquel tout le monde aspire… Il peut surgir n’importe quand, n’importe où. Au détour d’une rue piétonne, d’une aire d’autoroute, dans une larme de houblon. Parfois, l’union de deux êtres donne même des fruits magnifiques. Mais il est rare que le bonheur subsiste sans aucun nuage…

Extrait :

pair-2548151_1280"D’un air décidé, elle se leva pour ranger la bouteille d’Evian au réfrigérateur et se diriger vers l’escalier du salon. Elle s’attarda quelques minutes dans le living pour s’abîmer dans la contemplation du spectacle des trombes d’eau qui s’échouaient bruyamment contre l’immense baie vitrée. Elle avait toujours aimé la pluie, le ciel brouillé des soirs de septembre, les imperméables qui courent se réfugier sous les abribus et les parapluies multicolores qui fleurissent les esplanades. Affublée de ce long et confortable chandail de laine qu’abhorrait son époux, ainsi que d’un jean élimé qui n’était plus de première jeunesse, Gabrielle était apaisée par ce déluge."

Critique de "La lecturienne" pour sa première édition (2013-2018) :

"[...]Ephémères et diluviennes, est un recueil de nouvelles qui ont toutes un sujet principal commun : la femme, et une météo semblable, la pluie.

A travers ces courtes nouvelles, l'auteur assimile la pluie à l'amour, il y a de douce pluie fine qui perle sur la peau, doucement, et d'incroyables averses d'orage qui ravagent tout sur leur passage. Nos amours sont de même. Il y a les belles histoires, toutes douces, toutes tendres, qui mettent du baume au coeur et celles qui nous ravagent, nous détruisent et nous abîment. Il y a les passagères et les durables.[...]

Toutes les nouvelles sont racontées du point de vue de l'homme, ou presque. Toutes sont différentes et je crois pouvoir dire que plus nous avancons dans le recueil plus l'orage se lève, pour s'adoucir un petit peu ...

Il est agréable de voir par écrit une telle Ode à la Femme, et de connaître les sentiments qui peuvent traverser le coeur des hommes, souvent si silencieux sur le sujet.

J'ai été charmée par la poésie qui se dégage de ces textes, par la beauté d'écriture et la richesse de construction des différentes nouvelles.

J'ai parcouru tout le recueil d'une traite, sans pouvoir le lâcher des yeux.

Ma nouvelle coup de coeur est l'avant-dernière : C'est le vent, Betty... , c'est celle qui m'a le plus touchée, celle qui touchera le plus le coeur de toutes les mamans. Car toutes, nous nous interrogeons : et si un jour je n'étais plus là, que dirait-il à notre enfant ? Et l'espoir point dans ce texte comme l'arc-en-ciel avant le beau temps.

Rien de gnian gnian ou de chamallow, que des textes francs, avec leur lot de dureté mais aussi de douceur. Des textes très actuels, que je vous invite vivement à découvrir !"

Alors belle lecture à toutes et à tous, et à bientôt !

RC