22 octobre 2018

Petites statistiques de lectures de mes ouvrages numériques au 19 octobre 2018...

Après plusieurs mois de publication sur Edition999 et Atramenta (en lecture libre ou téléchargements gratuits), il est temps de faire un petit bilan comparatif de mon "audience" sur ces deux sites. Des Marlboro si je ne m'abuse ? Cet entretien fictif avec Catherine Deneuve est une oeuvre un peu à part : un format court, une guest qui ne laisse jamais indifférent. Pas vraiment les ingrédients d'un best-seller. Depuis sa première publication le 05 septembre 2018, mon récit a totalisé 25 lectures réparties ainsi : 22 sur... [Lire la suite]

13 octobre 2018

"Quelque part, ensemble", ma longue nouvelle co-écrite avec DivaJu, désormais disponible en lecture libre sur Atramenta

"Quelque part, ensemble" : A mi-chemin entre le conte initiatique et la romance à deux voix, ce récit a été co-écrit avec DivaJu. "L'amour, je veux le vivre, l'éprouver. Et quitte à ne le connaître jamais, vivre alors ne m'intéresse pas." Ranae, Martin. Deux vies, deux destins. Et une volonté de tout remettre en question. Découvrez-le en lecture libre sur Atramenta : Quelque part, ensemble (Raphaël Coleman) - texte intégral - Nouvelles - AtramentaA mi-chemin entre le conte initiatique et la romance à deux voix, ce récit a été... [Lire la suite]
13 octobre 2018

"Des Marlboro si je ne m'abuse ?" est également disponible en lecture libre sur Atramenta

Court entretien fictif avec Madame Catherine Deneuve, "Des Marlboro si je ne m'abuse" m'a été inspiré par le reportage "Complément d'enquête" qui lui a récemment été consacré sur France 2 et nombre d'articles de presse afférents à la polémique Deneuve. Je vous laisse découvrir le résultat de ce petit clin d'œil-hommage à cette incontournable star du septième art, désormais également disponible en lecture libre sur Atramenta : Des Marlboro si je ne m'abuse ? (Raphaël Coleman) - texte intégral - Inclassables - AtramentaAprès... [Lire la suite]
13 octobre 2018

"(Some) One Shots", mon second recueil de nouvelles est enfin disponible en lecture libre sur Atramenta

12 parties thématiques (Voyages, Mes interludes, Les sectaires, Les prédateurs, Enfances volées, Rouler des mécaniques, Destinées I, Legends, Des prénoms en trompe-l'oeil, Destinées II, Darkness, Après toi...), 56 nouvelles, c'est ainsi que se compose mon second recueil de nouvelles "(Some) One Shots". Parce que des histoires naissent, sans autre but que d’exister par elles-mêmes. Des « one shots » écrits au gré du hasard et de l’inspiration du moment.  "Some one shots" parce qu’on ne décide jamais vraiment si l’on... [Lire la suite]
14 mars 2018

"Ephémères et diluviennes", mon recueil de 9 nouvelles, désormais disponible en lecture libre sur Atramenta

"Ephémères et diluviennes"... J’ai créé ce recueil de nouvelles très conceptuel entre juillet et septembre 2012, et il a été publié en ebook sous un autre nom de plume entre février 2013 et janvier 2018. Les 9 nouvelles qui le composent sont à la fois très unitaires et très distinctes les unes des autres. Avec la pluie comme décor, et l’amour (sous diverses formes) comme moteur. De ce recueil émane une vraie cohérence "artistique", de par ses deux thèmes omniprésents d’une part, et de par le fait qu’il est imprégné de l’aura de ma... [Lire la suite]
17 février 2018

"Tu pourrais même dire que tu m'aimes..."

C'est par ces mots que s'ouvre ma nouvelle "Une décennie à t'attendre" en lecture libre sur Atramenta et en téléchargement gratuit sur Edition999.  
17 février 2018

"Une décennie à t'attendre" : ma nouvelle en lecture libre sur Atramenta

Marie et Dan, c'était écrit. C'était incontournable. Alors qu'importe s'il leur faut attendre pour vivre cet amour unique. Qu'importe s'il doit être éphémère.Qu'importe puisque le temps ne peut rien contre ça, leur attraction irrésistible.Entre eux, ce sera toujours à la vie à la mort.Toujours.   La suite en lecture libre sur Atramenta :   Une décennie à t'attendre (Raphaël Coleman) - texte intégral - Littérature sentimentale - AtramentaMarie et Dan, c'était écrit. C'était incontournable. Alors... [Lire la suite]